Dynamiseur de projets internet
Contact: 0 6 2 2 7 8 8 0 8 6

Bloguer comme un pro ou pour votre entreprise

Tous les anciens se rappellent du fameux livre Blogs pour les pros signé par Loic Le Meur et rédigé par Laurence Beauvais. Edition de 2005, ça date…

Parmi les pionniers des blogs d’entreprise, il y a bien sûr Jacques Froissant également, dont je vous recommande la lecture, surtout si vous cherchez le job de vos rêves dans le domaine internet.

On croyait que tout avait été dit sur le sujet ? et bien non !

2 sujets dans cet article : un ebook gratuit et une présentation commentée

Même pour un expert de la blogosphère comme moi (4 ans dedans avec Netvibes et Wikio, bon ok, j’arrête de faire le malin…), il y a encore des choses à apprendre.

Alors que je croyais tout savoir ou presque sur le sujet, j’ai trouvé quelques éléments intéressants dans le dernier ebook publié par conseils-marketing.fr. Mon ami Frédéric Canevet et ses amis ont fait un beau travail didactique pour les entreprises et les particuliers qui cherchent à communiquer sur ce canal.

Voir l’ebook gratuit « 21 jours pour bloquer comme un pro » ».

Au passage, j’en profite pour saluer leur précédent ebook sur les Les Meilleurs Conseils Marketing de 2009 où le cas de Regioneo et son concours « 100% cochon » avait été traité et publié.

On constate donc que la blogosphère pro entre dans une phase de maturité. Les premières places faciles accordées aux pionniers dans les classements en tout genre (Wikio en tête), c’est fini. Place maintenant aux blogs pro sur des sujets de niche encore inexploités. Il y en a encore beaucoup ! Par exemple, mon beau frère qui travaille dans le domaine HSE (hygiène, sécurité, environnement) cherchait des blogs faisant autorité dans son domaine et il n’a rien trouvé, alors qu’il y a beaucoup de matière à écrire là-dessus et que les sujets sont d’intérêt général pour tous les salariés dont avec un potentiel d’audience important.

Pour finir une présentation publiée par une agence de Dijon Dix-Katre, qui utilise avec pas mal de succès les techniques de « Livre blanc » pour faire parler d’elle.

La présentation est bien faite, voyez mon autre billet L’art de faire une présentation, le cas Steve Jobs. La plupart des principes y sont respectés : peu de texte, beaucoup d’images, des chiffres percutants plutôt que du blabla, call-to-action bien vu à la fin de la présentation, etc

Pour les amateurs éclairés du sujet, on voit quand même le coté très orienté commercial, par ex page 7 : « Et pendant ce temps-là.. rappelez moi où vous cherchez vos prospects, collaborateurs ou partenaires ? … »

Il y a aussi des effets de manipulation en vue d’identifier le lecteur-prospect aux exemples tirés. Cela doit certainement être efficaces pour des néophytes du domaine, qui n’ont pas d’idée précise de ce qu’un blog d’entreprise peut leur apporter. Cela tombe bien pour eux car leur cible est justement ces néophytes. Mais attention à la chute, si les espoirs nourris ne sont pas satisfaits, la prestation obtenue sera en one-shot.

Morceaux choisis :

  • 6,5 m$, c’est le montant des ventes directes de Dell grâce à twitter : Effectivement, c’est majeur, mais attention, il s’agit d’ecommerce B2B et B2C, à portée mondiale. Le succès du canal de vente twitter est majoritairement nourri par des réductions exclusives sur ce canal. Sans compter que si on rapporte à un panier moyen de 1000$, ça ne fait que 6500 unités… Sans compter qu’arriver à 1,5 millions de followers ne se fait pas en un jour et représente un coût certain.
  • 51% des utilisateurs français de twitter l’utilisent pour échanger, lire, rechercher : Combien d’utilisateurs de twitter ? quelle représentativité en terme de ciblage ? et puis comme tout média, l’attention est concentrée sur des noeuds, donc difficilement accessible au nouveau-venu
  • 6,5 Millions d’ambassadeurs Starbucks : là encore, un méchant amalgame « membre de communauté » = « ambassadeur bénévole ». Il y a un fossé entre cliquer sur « OK » à une demande Facebook « être fan de la page Starbucks » et promouvoir la marque. Pour beaucoup de gens, être fan sur Facebook signifie « je connais la marque ». En revanche, il est vrai que l’appartenance à une page Fan s’affiche sur les profils de tous les membres, ce qui potentiellement expose le logo à tous les amis de chaque membre. Pas évident néanmoins que l’effet soit significatif pour une marque comme Starbucks au niveau de la fréquentation dans les cafés. Le principal effet est de pouvoir dire « on a une solide communauté », ce qui est déjà fort, mais n’est pas transposable aux lecteurs de la présentation
  • 269 commentaires sur un article du blog de Walmart et surtout la petite phrase maligne « on vous laisse imaginer le nombre de lecteurs du blog de cette entreprise ». Encore une petite contre-vérité car en réalité, bien souvent, lors d’actions controversées, le blog d’entreprise, même peu lu en général devient le lieu d’expression de l’enthousiasme parfois, du mécontentement souvent. Donc lorsqu’un buzz se déclenche, les internautes qui commentent sont souvent des personnes qui viennent pour la première fois sur ce blog, guidé par un lien depuis le blog d’un agitateur. Vous pouvez avoir des milliers de visiteurs et des centaines de commentaires sur un billet polémique sans pour autant avoir beaucoup de lecteurs du blog. Sans compter que ces évènements sont rares spontanés mais souvent provoqués par un community manager plus ou moins habile.
  • +18% de bénéfices sur les marques engagées dans le Web2 : C’est la poule et l’oeuf. A supposer que ce soit vrai (même si je doute fort qu’on puisse réaliser une étude pour mesurer ce chiffre…), je dirais que cela ne sera pas évident de montrer si ce n’est pas plutôt les entreprises en bonne santé qui se paient le luxe d’être présent un peu partout, tandis que les autres se concentrent sur leur coeur de métier. Si le Web2 avait un impact aussi fort sur le résultat des entreprises, la mortalité des startups du secteur ne serait pas aussi forte.
  • http://www.reseaux-professionnels.fr KT

    Bonjour,

    Et tout d’abord, merci (quand même) d’avoir relayé cette présentation, qui est la 4e d’une série de chiffres-clefs à propos des médias sociaux (consultable sur Slideshare ou depuis le blog de Dix-Katre : http://www.dix-katre.com).

    J’aurais beaucoup de choses à dire à propos des conclusions tirées, dans cet article, à propos de mon diaporama, mais répondre point par point serait sans doute un peu long.

    Je voudrais toutefois signaler :

    – d’une part, que TOUTES mes sources sont citées dans ce diaporama (par exemple, l’étude indiquant que les entreprises qui utilisent le web 2.0 font 18% de bénéfices de plus) : il n’y a donc rien qui ne puisse être immédiatement vérifié,

    – d’autre part, que ce diaporama n’a aucunement pour objectif de « manipuler » l’information et ne le fait à AUCUN moment (je fais par exemple confiance à l’intelligence de mes lecteurs pour comprendre d’eux-mêmes que la puissance de feu de grands groupes internationaux n’est pas comparable à celle d’une TPE).

    L’objectif de ces diaporamas est PEDAGOGIQUE : par des chiffres qui marquent les esprits, rendre plus concret le développement du web 2.0 aux yeux des néophytes (voire des autres si j’en crois le nombre de professionnels qui ont apprécié et relayé ces présentations). Il est évidemment aussi COMMERCIAL (non, ce n’est pas sale !), mais je pense que c’est aussi l’un des objectifs de la présence de Regioneo sur les médias sociaux, non ?…

    En tous cas, certaines assertions contenues dans ce post m’ont choquée et je n’autorise personne à mettre en cause la sincérité de la démarche de Dix-Katre et encore moins l’intégrité des prestations proposées à ses clients.

    K. TOUSSAINT
    Dix-Katre

  • Marc Thouvenin

    Merci pour ce retour
    C’est quand même très surprenant qu’une société qui prône l’entrée des entreprises sur les médias sociaux ne supporte pas la critique constructive et la réaction des blogueurs.
    Cette réaction ne me semble pas un bon exemple à citer à vos clients
    Cela dit, j’ai dit que votre présentation était bien faite, et je ne comprends pas vraiment pourquoi vous êtes choquée ni pourquoi vous êtes agressive.
    La réaction que j’attendais aurait été que vous remarquiez que j’apporte de la valeur à une présentation qui en a déjà.

  • http://www.reseaux-professionnels.fr KT

    Reconnaissez que ce que vous appelez « critique constructive » ressemble par certains égards à de la diffamation, notamment dans le paragraphe « Il y a aussi des effets de manipulation, etc. ».
    Cela n’est acceptable ni IRL, ni IVL : ne soyez donc pas surpris de ma réaction !

  • Marc Thouvenin

    Ma chère Karine,
    je vous renvoie au dictionnaire, car si vous parlez de diffamation sur ces termes, vous ne savez à l’évidence pas ce qu’est la diffamation.
    Au lieu de chercher à améliorer votre message (et votre image) et à composer avec vos pairs, vous cherchez à justifier coute-que-coute que vous êtes géniale et que ceux qui vous critique sont hors-la-loi, puisqu’ils font selon vous de la diffamation.
    A voir cette réaction, je m’interroge sur le message que vous devez dispenser à vos clients sur leur entrée dans les médias sociaux.
    Il me semble que vous montrez ici par ces commentaires que vous ne savez pas comment gérer la relation avec la blogosphère, les altercations, les critiques, alors que c’est précisément un des axes logiques de votre action : la gestion de réputation numérique de vos clients

  • http://www.conseilsmarketing.fr Fred de ConseilsMarketing.fr

    En tout cas moi je dis merci pour le lien ;D

  • Pingback: Entreprises, oubliez Twitter, focalisez-vous sur les blogs | ilonet()

  • http://www.discount-louis-vuitton.com louis vuitton sale

    C’est l’été, Blog au ralenti
    http://www.discount-louis-vuitton.com

  • http://www.nikemaxsale.com Nike air max

    Vous êtes trop gentil, je vous aime ce blog
    J'ai deux blog, je me sens assez bien, j'espère que vous pouvez venir jeter un oeil
    http://www.nikemaxsale.com
    http://www.meapure.com

Articles du blog


Walking Desk
Acheter Walking Desk
Yoomov treadmill desk