Dynamiseur de projets internet
Contact: 0 6 2 2 7 8 8 0 8 6

Dassault Système rachète Netvibes – petite retrospective

Créée en 2005 par Tariq Krim, Netvibes vient d’être rachetée par Dassault Systèmes. J’ai rejoint cette aventure au début de l’année 2006, sur l’introduction de Pierre Chappaz. J’étais un des premiers salariés, chargé du Business Development.
J’avoue que la vision de Tariq était impressionnante. Il avait selon moi tout compris sur la widgetisation du web.
Malheureusement, les faits lui ont donné tort, il s’est trompé, et la croissance ne s’est pas produite comme prévue. Netvibes n’a jamais vraiment touché le grand public, qui n’est pas volontaire pour créer son propre média (mode pull) mais cherche plutôt à ce que l’information vienne à lui (mode push), ce qui a favorisé l’émergence exponentielle des concepts de Timeline, à la Facebook ou Twitter.

Dès l’été 2006, Freddy Mini est entré en scène comme COO et a réellement insufflé une nouvelle dynamique business. Il ne s’agissait plus seulement de séduire les utilisateurs mais son idée était de placer Netvibes dans toutes les grandes organisations et entreprises. Et il l’a fait. Permettant à Netvibes d’atteindre la rentabilité quelques années plus tard en 2010.

Freddy a réellement sauvé Netvibes, qui brulait énormément de cash, sans véritables perspectives de revenus en B2C. Avec Stefan Lechère, Franck Mahon, Annabelle Malherbe et le reste de l’équipe, ils ont très bien mené la croissance, le break-even et maintenant la revente à un grand groupe industriel (français de surcroit).

Lorsque Pierre Chappaz et moi avons quitté Netvibes en 2007, je n’avais plus vraiment d’espoir que le business se développe. Finalement, Tariq est parti et Freddy a pu déployer totalement sa stratégie B2B avec le succès que l’on voit aujourd’hui.

Dassault est une société tentaculaire qui va apporter une assise financière et une légitimité énormes. Sans compter ces 135 000 clients qui vont acheter sans compter leur Dashboard Intelligence en mode stand alone ou bundlé avec les autres logiciels de Dassault.
Cela fait largement penser au deal Seesmic / Salesforce.

Mes stocks-options dans Netvibes sont soldées avec cette revente, donc je ne profiterai pas de la création de valeur de cette 2e phase de la vie de Netvibes ;-) mais je n’ai pas de doute sur leur avenir radieux en B2B.

Reste le grand rêve de Tariq Krim qu’il continue à poursuivre sur Joli Cloud (Dixit Mike Butcher sur Techcrunch EU). Tariq est profondément encré en B2C, visionnaire en termes d’expérience utilisateur. Il lui manque la bonne approche business à présent.
Après avoir expérimenté dans la création d’un OS pour netbook : JoliOS, voire même la création d’un Notebook : JoliBook, il se repositionne sur un service de consultation et partage, agrégé de toutes ses sources de contenus et synchronisé sur tous ses devices. Quand on connait le succès de Flipboard, on peut s’attendre à ce que Jolicloud décolle.

Les communiqués officiels sont sur le blog de Netvibes et le site de Dassault.
Petite anecdote : J’avais interviewé Bernard Charlès, qui est maintenant le nouveau patron de Netvibes ;-)

Edit: Pierre Chappaz a annoncé sur son blog le montant de la transaction : 20 M€. « les investisseurs récupèrent leur mise »

Articles du blog

The You move treadmill desk