Dynamiseur de projets internet
Contact: 0 6 2 2 7 8 8 0 8 6

Disposer librement de ses photos en ligne

Kilblog présente un article intéressant sur les plateforme de partage de photos. (le nom n’est pas sans rappeler le Kelblog de Pierre)

2 catégories :

Le modèle économique

A l’instar du service de stockage en ligne Box.net qui a un modèle économique béton ( c’est gratuit jusqu’à 1Go, après c’est payant, mais, plutôt que de créer d’autres comptes, on est prêt à payer pour avoir tous ses fichiers au même endroit, n’est-ce pas ? ), Flickr a un modèle économique basé essentiellement sur les abonnements payants (et aussi un peu la vente de goodies: tirages, DVD, livres photos, etc ). A 25$ par an, c’est très correct sachant qu’on peut uploader 2 gigas par mois, sans limite de stockage. L’interface et les fonctionnalités sont assez géniales et le succès n’est pas usurpé.
A noter que Flickr a une offre d’accès gratuit qui est véritablement capable de créer une addiction. Ce qui doit donner des taux de transformation incroyables. On peut en effet transférer beaucoup de photos gratuitement mais pour un compte gratuit, Flickr ne permet d’afficher que les 200 dernières photos, ce qui est suffisant pour un blog mais pas pour un album de famille 😉

Modèle à limite de stockage
Dans ce cas, la limitation se fait sur la base d’un espace distant à taille limitée mais depuis et vers lequel on peut faire un nombre illimité de transaction: ajout de fichiers, suppression. C’est pratique si l’on s’en sert comme miroir d’un disque dur par exemple, mais ça ne permet pas de faire de la sauvegarde incrémentale.

Modèle à limite d’upload
La limite est uniquement sur les flux de fichiers. Sans limitation de stockage. Ce modèle est le plus proche des coûts du prestataire car aujourd’hui le débit Internet coûte beaucoup plus cher que le stockage sur disque dur.
En plus, cela permet d’ajouter régulièrement des fichiers, et de ne pas se soucier de l’espace sur le disque, mais seulement de la quantité de fichiers envoyés.

Alternative dotmac
Apple propose une alternative intéressante, qui a 100€/an reste un peu chère, même si elle permet plus que le stockage de photo, à savoir, stockage d’emails, de contacts, de fichiers divers, et le tout synchronisé automatiquement avec votre Mac. L’inscription comporte une limite de stockage de 1 Go, ce qui est peu, mais l’intégration avec Mac OS est tellement bien faite, que je n’ai pas résisté à le mentionner.

L’avenir

Dans le futur, les utilisateurs pourront librement déposer leur photos où ils le veulent et pourront en disposer à loisir.
Comprenez par là, que l’addiction à un site même si elle a un effet de marketing viral extrêmement efficace, limite la liberté de l’utilisateur. Et nul doute, qu’il va la revendiquer cette liberté.
Probablement, qu’avec l’avènement des systèmes d’authentification unique, la propriété et l’usage seront restitués aux utilisateurs. Car, à vrai dire, pourquoi la fusion des 2 fonctions (stockage et partage) devrait-elle limiter l’accès aux données aux seuls visiteurs d’un site particulier. Pourquoi ne puis-je pas publier une photo sur Flickr, reconnaître les visages sur Riya et la publier également sur Zooomr ? Pourquoi devoir toujours dupliquer les images pour ce faire ?

L’image appartient à celui qui l’a prise, il devrait donc pouvoir en disposer librement.

Articles du blog


Walking Desk
Acheter Walking Desk
Yoomov treadmill desk