Dynamiseur de projets internet
Contact: 0 6 2 2 7 8 8 0 8 6

Nabaztag racheté par Mindscape, la fin d’un rêve

On a beaucoup parlé en septembre, au moment, où le tribunal de commerce cherchait activement un repreneur.

Un blog Save Nabaztag a même été créé pour recueillir des promesses de dons. Ils étaient arrivés à 167 000€, mais difficile à dire combien seraient passés effectivement à la caisse s’ils avaient atteint les 2M€ visés.

4 prétendants étaient en lice :

On compte trois prétendants à la reprise de l’activité : un projet mené par trois salariés de l’entreprise, un autre du groupe TXCOM qui est spécialisé dans les terminaux radiofréquence, et le dernier de l’éditeur de jeux vidéos Mindscape. Un quatrième candidat, GoProd, dont Iliad est actionnaire, a décidé de jeter l’éponge.

C’est finalement Mindscape qui a été choisi par le liquidateur. La transaction s’élève à 350k€.
Cela me parait finalement très peu, si l’on se réfère à la notoriété extraordinaire de ce produit qui n’a « que » 150.000 exemplaires vendus à travers le monde. Le chiffre d’affaire était en baisse (à 2,2M€, contre 3,2M€ en 2007), mais tout de même. Pour acheter à 350k€, je suppose que les dettes de la société Violet qui vendait le Nabaztag devaient être vraiment importantes.

Finalement, c’est la fin du rêve de Rafi Haladjian, entrepreneur visionnaire. Le rêve de démocratiser un objet communicant dans un monde pervasif. J’ai eu l’occasion, dans le cadre de mon poste chez Netvibes, de rencontrer Rafi et son associé Olivier Mevel en 2007, alors qu’ils venaient de lever 3M€ avec Banexi. J’ai été frappé de ressentir la force de sa conviction sur la connectivité des objets intelligents sans écran. C’était ancré en lui : « Un objet personnel communicant ne doit pas avoir d’écran, sinon c’est un ordinateur, et un ordinateur n’est pas un objet personnel ».
J’avoue que j’étais moyennement convaincu d’autant que je voyais les applications qu’on aurait pu avoir avec un petit écran à cristaux liquides sur le ventre du lapin (cadre photo numérique, visio conférence, etc)
Mais au final, au vu de l’engouement sur l’objet, je me suis dit qu’il avait sans doute raison.

Les faits montrent qu’il était trop en avance sur le concept, trop tôt, et il n’a pas su montrer aux investisseurs qu’il y avait un intérêt à remettre de l’argent dans le projet.
Au final, c’est certainement une bonne affaire pour Mindscape qui s’approprie un produit à forte notoriété et une communauté solide. Reste à savoir s’ils sauront la magnifier, où s’ils vont la tuer dans l’oeuf en tentant la rentabilité à court terme.

Lire tout ce qui se dit sur Nabaztag (via Wikio).

Articles du blog


Walking Desk
Acheter Walking Desk
Yoomov treadmill desk